Le challenge du mois : 100€ de courses en tout bio !

J’aime bien me lancer des défis. En général ça me motive, ça m’amuse, ça donne une dimension scientifique à mon quotidien -comme une expérience, où j’observe, j’analyse, je rectifie … Même quand je ne sais pas vraiment ce que je fais. 

noideadogMoi quand je me lance des auto-défis.


Les récaps du challenge :


Il n’y a pas de raison que ce goût du challenge personnel (alors même que je foire mes défis une fois sur deux) ne s’applique pas à ma démarche écologique. En plus ça peut donner des choses rigolotes. Et j’aime l’humour.

Alors j’ai décidé après consultation entre moi et moi-même  de m’auto-lancer des défis et de les rapporter sur le blog. Histoire que tout le monde soit bien témoin du point auquel je galère pour les réussir.

Pour le premier de ces défis, et avec la complicité de mon copain (et de la lapine aussi, mais j’crois pas qu’elle ait vraiment compris quand je lui ai annoncé), j’essaie de m’attaquer à une idée préconçue très courante : « Le bio, c’est cher ».

homercherMoi quand on me parle de graines de kasha bio grillées sur des roches bio d’un volcan bio.

Ce mois-ci, on va essayer de déconstruire cette idée en se fixant un budget total de 100€ de courses pour le mois.

Entendons-nous bien : 100€, c’est peu pour certains, beaucoup pour d’autres. J’ai choisi ce nombre surtout pour son aspect symbolique. Je n’exclue pas de dépasser cette limite, mais on va tout faire pour rester dans les clous ! Le chiffre n’est qu’une indication, ce qui m’intéresse surtout c’est de voir dans quelle mesure j’arrive à diminuer mon budget.

Ces 100€ couvriront les repas à la maison (évidemment, duh), mais aussi les éventuels produits d’hygiène ou d’entretien.
Tout sera bio (et/ou le plus naturel possible pour les produits d’hygiène/entretien). Et au maximum zéro déchet (sinon c’est pas drôle).

Et donc, ça va de soi, je vous ferai chaque semaine un petit compte-rendu de l’expérience, pour savoir si on tient le cap ou si on est lentement en train de s’échouer tel un cachalot sur une plage du Morbihan (Bzh represent).

Oui je sais, le mois de février c’est un peu de la triche puisqu’il est plus court, mais j’avais envie de commencer tout de suite (impatience est mon second prénom).

Avant toutes choses, quelques éléments de contexte :

  • Ce que j’inclus dans cette enveloppe de 100€

Les repas pris à la maison (promis, je ne vais pas tricher en mangeant tous les soirs au resto). D’après mes calculs, ça veut dire 36 repas minimum pour tout le mois de février. L’angoisse me gagne. 

Dans ce budget est inclus notre demi-panier à l’AMAP, qui coûte 8€ par semaine, donc 32€ par mois.
Donc en réalité, on aura seulement 68€ de disponible pour les courses ! (gloups) (Besoin de soutien psychologique !)

impossibleJ’ai plus de chances de réussir ça que de faire un mois de courses avec moins de 70€

En revanche, on ne comptera ni viande, ni poisson, pour la simple et bonne raison que nous sommes végétariens.


  • La composition du foyer

Nous sommes deux adultes, et nous mangeons à la maison le soir et les week-ends.
Les 100€ ne couvriront donc pas les déjeuners en semaine (sauf exceptions pour moi, il m’arrive de déjeuner à la maison deux ou trois fois par semaine, avec des restes).

On a décidé de ne pas inclure, dans cette enveloppe, la totalité de la nourriture de la lapine, car elle mange essentiellement des légumes frais (on partage parce qu’on est sympas).
Du coup ça ferait péter l’enveloppe puissance mille si on incluait toute son alimentation à elle …

EDIT post-fin du challenge : et bah en fait si, on a inclus toute la nourriture de la lapine dans l’enveloppe ! (c’est d’ailleurs ça qui nous a fait légèrement dépasser de quelques euros, mais je n’en dis pas plus, tout est dans le débrief).

13459648_10157052008675501_435849168_n« Où sont mes légumes bio ??? » – La lapine exigeante.


  • La situation géographique

On habite à Paris intra-muros. Les prix peuvent donc être un peu (voire beaucoup) plus élevés que dans d’autres villes …
Notre AMAP vient de l’Oise.


  • La situation de départ

Actuellement, notre budget courses tourne plutôt autour de 200-250€ par mois. Déjà en bio.
En fixant une limite à 100€, on est donc à la moitié de notre budget habituel. Je ne vous cache pas que je commence à regretter de m’être lancé ce défi. 

letsdothisMoi à moi-même quand je me lance un défi pareil. 


Voilà pour les éléments liminaires ! Autant vous dire que ça ne va pas être de la tarte …
Heureusement, le congélateur est bien rempli, j’ai déjà quelques aliments de base en stock limité (riz, farine, chocolat, semoule …), je cuisine beaucoup et j’adore improviser avec ce que j’ai dans les placards.

La première étape va être de lister tout le contenu des placards, du frigo, du congélateur, pour pouvoir bricoler des repas avec ce qu’on a déjà.
Et même quand on a l’impression d’avoir peu de stock comme moi, je suis certaine qu’en fait, on a de quoi manger plusieurs jours sans faire la moindre course.

Allez, on y croit, challenge accepted !

i7wd1unqmcv6g

Photo : Brooke Cagle, Creative Commons – Unsplash