Challenge 100€ de courses bio par mois – Semaine 2 : on s’en sort Nestor

(Hommage au majordome dans Tintin)
nestor

Deuxième semaine du challenge 100€ de courses bio pour le mois !
La semaine dernière, on s’en était très bien sortis avec à peine plus de 12€ de courses pour la semaine.
Cette semaine, ça se corse un petit peu, parce qu’on a été un peu plus anarchiques niveau cuisine. Mais globalement ça se passe bien hein, on a encore bien mangé ! Je prends environ quatorze kilos à chaque repas. 

Alors qui que quoi dont où comment pourquoi ? Mais où est donc Ornicar ? Depuis le temps on aurait pensé qu’on l’aurait retrouvé … 

Rappel : nous sommes deux adultes végétariens et un lapin (végétarien aussi, du coup), on ne déjeune pas à la maison le midi sauf le weekend.
Notre budget habituel (tout bio) est aux alentours de 200-250€ par mois, hygiène et entretien inclus.

Temps de lecture : 6 minutes


  • Le dilemme

5 fruits et légumes par jour, c’est bien joli. Mais j’ai eu très très envie … de fromage. Je me voyais bien devant une raclette, quoi (mais sans la charcuterie).

La grande question était : est-ce que ça rentre dans le budget ? Le débat intérieur a duré deux jours (pour de vrai) (non) (j’y ai réfléchi quatre secondes). 

lisadestinyMoi quand l’évidence d’une raclette s’impose.

Finalement j’ai décidé que j’allais la faire, cette raclette. Histoire de voir où ça mène si on inclut aussi des repas typiquement plus chers que des lentilles ou des pâtes.
(Ceci est la justification officielle. Ma décision n’a rien à voir avec le fait que je serais capable de vendre un de mes bras pour du fromage, et de me refabriquer un bras pour le revendre ensuite pour avoir encore plus de fromage).

Donc j’ai intégré une soirée raclette à la liste des plats. Pour le reste, j’ai repris l’inventaire des placards et du congélateur, rayé ce qui avait été mangé, et élaboré des plats en utilisant en priorité ce que j’ai déjà. La routine quoi (non plus).


  • La liste de courses

Même principe que la semaine dernière : j’ai écrit sur ma liste uniquement ce qui me manquait pour les plats prévus.

Cette semaine, la liste a été un peu plus longue que la semaine dernière (en même temps c’était pas dur).

aladdin_listN’exagérons rien.

Lait de coco, fromage à raclette, champignons, oignons, beurre, pâtes, riz, pois chiches, tomates en bocal. Et des trucs pour la lapine. Ça va, c’est pas la débauche non plus. 

Note : j’ai racheté du beurre mais au final j’aurais pu m’en passer : c’était pour faire une pâte brisée pour une quiche. J’ai fait la pâte brisée, mais finalement pas de quiche cette semaine. Donc je reporte ce plat à la semaine prochaine !


  • Le dilemme, le retour

Double dilemme au moment de faire les courses :

1) D’abord, pour les tomates.
Rassurons les foules : je sais que la tomate n’est pas de saison. C’est pour ça que je l’ai prise en conserve. 
J’allais prendre des tomates en conserve (métal), très peu chères à la Biocoop. Mais ayant déjà pris une boîte pour le lait de coco, l’aspect déchets m’a un peu sauté au visage …
J’ai donc tout à fait consciemment opté pour un bocal en verre, avec des tomates françaises, mais plus chères que la conserve en métal (en même temps y’en avait davantage). C’est un choix perso, qui a pesé dans la balance (et pas qu’au niveau financier, lol, vous l’avez, parce que le verre c’est plus lourd … #lol?), mais comme on le verra ça n’a pas ruiné nos efforts ! Et les bocaux en verre je m’en ressers à la maison alors na. 

regretMoi après avoir acheté un bocal de tomates deux fois plus cher que la conserve.

2) Second dilemme : le fromage à raclette. Le jour des courses, il n’y en avait plus au rayon à la coupe de la Biocoop.
Deux possibilités alors : le prendre bio, mais emballé à la Biocoop (avec la barquette plastique et l’opercule) ; ou le prendre non bio, mais sans emballages à la fromagerie.
On a opté pour cette seconde solution. Alors du coup ça rend le titre du challenge moins percutant, puisqu’on a un article non bio dans le lot, mais les prix étaient sensiblement les mêmes de toutes façons.

rebeccablackWhich cheese can I taaaake ? It’s raclette, raclette, gotta get down on raaacleeette …
Si vous ne connaissez pas cette perle de l’industrie musicale, vous avez de la chance.


  • Résultat des courses (#artisandurire) (je crois que j’ai déjà utilisé cette blague) (je réutilise mes blagues, c’est écologique)

En répartition :

12€ à l’AMAP (les 8€ du panier + 4€ pour 12 oeufs bio et locaux)
19,93€ à la Biocoop (dont 14,16€ pour nous et 5,77€ pour la lapine)
7,13€ à la fromagerie

Soit un total de 33,29€ sans la lapine.

Entre la semaine 1 et la semaine 2, on a donc utilisé 46,13€ sur notre enveloppe de 100€ pour le mois. Je trouve qu’on est pas mal du tout ! Vous imaginez pas le soulagement quand j’ai fait les comptes, avec cette semaine je nous voyais déjà vers 60€, et donc être obligée de manger du riz pendant 15 jours, fin du monde, effondrement social, anarchie, toussa. 

elliotreliefMoi quand je vois qu’on pourra manger autre chose que des lentilles à l’eau.

Pour info, en incluant la lapine, on est à 55,82€ pour les deux semaines tout inclus. C’est pas l’horreur non plus.


  • Au menu cette semaine

Comme la semaine dernière, un truc un peu joli (sai moua Klode Maunnaie) pour résumer !

Infos : encore une fois, le nombre de repas est un peu étrange. On n’a pas mangé à la maison sur 2 repas, et samedi soir c’était doggy bag du resto du midi.

Semaine 2.png

J’avais prévu, en plus de tout ça, une soupe et une quiche aux poireaux, mais on a eu bien assez à manger avec ces quelques plats. Je décalerai donc soupe et quiche à la semaine prochaine !

(Les astérisques marquent les plats qui ont demandé l’achat d’un ou plusieurs ingrédients, et lesdits ingrédients achetés).

  • Dhal de lentilles corail et riz : 1/2 repas. Si ça vous dit quelque chose, c’est normal : c’était au menu la semaine dernière ! Il restait une portion, que mon copain a mangée (d’où le 1/2 repas, moi j’ai mangé autre chose).
  • Purée de courges et batbouts : tout sorti du congélateur. L’autre moitié du repas de dhal (pour moi).
  • Pâtes sauce betteraves* : des pâtes*, deux oignons* et un demi bocal de tomates*. Les betteraves* viennent de l’AMAP. L’ail était déjà dans le placard, tout comme la crème de soja. Le parmesan est râpé maison – Acheter un morceau de parmesan et le râper soi-même est meilleur et beauuucoup plus économique que d’acheter un sachet de parmesan râpé.
    2 repas

pates_betteraves.JPGEn plus c’est rigolo, ça colore totalement les pâtes. Oui j’ai cinq ans. 

  • Raclette* : 1 repas. Mais si ça ne tenait qu’à moi j’en ferais tous les jours. Matin midi et soir.
  • Korma de légumes et riz* : le korma est un plat indien. C’est une recette que j’adore parce que c’est très bon (duh), mais aussi parce qu’elle permet d’écouler facilement des légumes vous savez, ceux qu’on laisse au fond du frigo parce qu’on ne sait pas quoi en faire..

monicaFaites pas semblant de pas savoir de quoi je parle.

Je l’ai fait avec du lait de coco*, de la pâte de curry doux, l’autre moitié du bocal de tomates*, un peu de pois chiches*, un reste de lentilles corail, deux pommes de terre, deux carottes, un peu de navet (congélateur), quelques haricots verts (congélateur), des poireaux (congélateur).
Servi avec du riz* of course.
J’en ai fait une quantité industrielle donc ça nous a fait 2 gros repas, et il reste encore du korma au congélateur.

korma.JPGAmbiance Bollywood instantanée.

  • Moelleux nature* : pour les petits déj. Un gâteau tout simple, légèrement parfumé au sucre vanillé. J’ai utilisé de l’huile au lieu du beurre, et les oeufs* viennent de l’AMAP. Super au petit dej, avec un peu de confiture !
    On en a mangé un peu le weekend, le reste a été coupé en tranches et mis au congélateur pour pouvoir le sortir au fur et à mesure (comme toutes les pâtes montées, ça se congèle très bien sans altération du goût ou de la texture. Idem pour les cakes, quatre-quarts, gâteaux aux yaourt, génoises, biscuits de Savoie, etc). 

img_7060La pâtisserie c’est la vie.

  • Cookies à l’okara : je dois vous avouer un truc … J’ai dû faire 2, two, dos, zwei, 二, due, DEUX fournée de cookies parce qu’ils étaient tellement excellents qu’on (enfin, je) (mais c’est moins traumatisant de dire « on ») les a mangés en moins de trois jours. J’avais jamais réussi des cookies comme ça. Je suis partie de ma recette habituelle, sauf que j’ai totalement improvisé au final. J’ai mélangé un peu au pif de l’okara, de la farine, de la poudre d’amande, du sucre, du sucre vanillé, de l’huile de coco, de l’huile de colza et des pépites de chocolat. Un moment de grâce et aucun ingrédient supplémentaire acheté. Et j’ai pas noté ma recette alors j’ai pas réussi à refaire pareil. Boulette.

cookies.JPGAvant le passage de la tempête.

Encore une fois, tout bio tout fait maison tout parsemé de paillettes et de poussière de fée et de diamants lunaires minimum.

Je rajoute que j’ai passé, somme toute, assez peu de temps en cuisine au vu des plats sélectionnés. J’ai pris une petite heure dimanche pour faire le moelleux, les cookies, la sauce à la betterave, une pâte brisée-qui-me-fera-deux-quiches, et faire cuire les pois chiches. Le korma m’a pris environ 40mn un soir dans la semaine.

Globalement je dirais que j’ai fait moins de 2h30 de cuisine en tout, sur toute la semaine. Ce qui est quand même extrêmement raisonnable sachant que tout est fait à la mano !

fastMoi quand je fais la cuisine, 2.


On est donc à environ la moitié de notre enveloppe.
J’ai assez peu pioché dans le congélateur cette semaine, au contraire j’en ai remis dedans ! Coucou la fille qui ne SAIT PAS doser les pois chiches et qui en a fait cuire pour cinquante régiments. 

Sur Facebook quelqu’un m’a dit qu’une fois les stocks vidés, le challenge sera beaucoup plus difficile à tenir.

Sur le principe, c’est vrai. Dans les faits, tout ce que je constate c’est que le stock s’installe insidieusement. Même là, en plein challenge, alors que je calcule tout au plus juste, j’ai du stock qui revient quand j’ai le dos tourné … Les petits restes de rien du tout qui traînent au fond des bocaux, quoi.

sneakMoi quand je réalise que le stock s’est installé insidieusement.

La parade va être de trouver comment agrémenter des petites quantités d’aliments différents, sans avoir à en racheter (et donc à créer encore du stock) …

Rendez-vous la semaine prochaine pour la troisième semaine ! Et si vous voulez des recettes, n’hésitez pas à les demander en commentaires ou sur la page FB !

16 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Juliette dit :

    Merci pour la découverte musicaaaale! J’aime les gifs, et je ne sais pas doser les pois chiches non plus… on a beaucoup de points communs ! (Sauf les goûts musicaux … ) lol ^^ A bientôt, et je t’envoie plein de GOOD VIBES pour la fin de ton challenge qui semble bien parti !!!

    J'aime

    1. Wildwildwaste dit :

      Merciiii pour mes good vibes !
      Et je te rassure, mes goûts musicaux sont un peu meilleurs que Rebecca Black 0_0 mais au moins tu sais qu’il ne faut pas la réécouter, cette chanson (ya risque de fissure cérébrale)

      Aimé par 1 personne

      1. Juliette dit :

        je me doutais bien pour Rebecca 😉 Bisous

        J'aime

  2. Claire dit :

    Salut, Ton dilemne fromage me rappelle une question que je me suis fréquemment posée: à savoir c’est quoi le moins pire entre les légumes « locaux » non bio en vrac et les légumes bio emballés (1 sac plastique pour 5 pommes) qui ont en outre voyagé depuis la France ou l’Italie (sachant que j’habite à Londres) ? J’essaye d’avoir une empreinte écologique proche de 1, alors si quelqu’un a des conseils de lecture sur le sujet je suis preneuse…

    J'aime

    1. Wildwildwaste dit :

      Hello !
      Alors j’allais te répondre en long, en large et en travers, avant de me souvenir que Herveline a écrit un article sur la question et avec lequel je suis globalement d’accord 🙂 donc pour ne pas répéter ce qui a déjà été (bien) dit : http://www.sortezdevosconapts.com/2016/04/local-ou-bio-de-l-etranger-et-si-on-tordait-le-cou-a-ce-faux-debat.html

      J'aime

  3. Claire dit :

    Merci pour le lien. J’avoue que ça n’a pas complètement répondu à ma question parce que l’article ne parle pas vraiment du problème du sur-emballage du bio et considère que t’as qu’à bouger ton cul jusqu’au magasin bio ou tu trouveras du bio local. Concrêtement je suis dans le nord de Londres, le 1er magasin bio est à 1h20 de chez moi (en transports en commun) et j’habite sur une île qui importe une grande partie de ses fruits et légumes… donc mon problème est plus compliqué. Mais je vais continuer à chercher merci.

    J'aime

    1. Wildwildwaste dit :

      Dans ton cas c’est sûr que c’est compliqué … le bio suremballé est pour moi une aberration, mais je ne sais pas comment le comparer avec les dommages environnementaux causés par l’agriculture conventionnelle (avec en plus le transport dans le cas du RU) … désolée de ne pas pouvoir te répondre 😦

      J'aime

  4. coquelibio dit :

    Tu ne manges pas de pain ? Tu arrives à avoir des restes au restaurant ? Je n’ai jamais pas fini mon assiette au resto 😀 tu as des fruits dans ton panier AMAP ? J’arrête avec mes questions 😀 j’aime bien cette expérience ! (ah si, je sais plus, si tu dois acheter du dentifrice tu le compteras dans tes courses ou pas ?) (tu noteras que j’essaye de visualiser ce que ça donnerais ici)

    J'aime

    1. Wildwildwaste dit :

      Hello !
      On mange peu de pain, parce qu’on est que 2 et qu’on arrive pas souvent à le finir avant qu’il soit dur/mou … Mais ça nous arrive !

      Au resto, je finis en général mon assiette, mais là c’était ultra copieux (resto libanais), on aurait facilement fait deux voire trois repas avec tout ça donc impossible de finir (ou alors à se forcer et donc à ne pas profiter, ce que je ne trouve pas tip top ^^ autant emporter les restes et les apprécier tranquillement chez soi).

      Dans mon panier AMAP ce sont surtout des légumes, mais il nous arrive d’avoir des fruits (pommes notamment) de temps en temps. Mais le contrat est à la base uniquement pour les légumes.

      Enfin, oui, si j’ai des produits d’hygiène à acheter, ils entreront dans la note (d’ailleurs cette semaine j’ai dû racheter des cotons-tige, donc ils seront intégrés au total de la semaine 3 !)

      Après, on dépense très peu pour l’hygiène et l’entretien car je fais énormément de choses moi-même. Les produits bruts pour l’entretien, par exemple (savon de Marseille, bicarbonate, vinaigre, cristaux de soude, acide citrique …) durent très longtemps donc je n’en rachète pas souvent. Idem pour les cosmétiques, je ne prends que du brut (savon de Marseille, huiles végétales …) donc ça ne s’épuise pas facilement ! Je doute d’avoir à racheter un élément hygiène/entretien ce mois-ci, maintenant que les cotons-tiges sont là (et encore, si j’étais passée à l’auriculi il n’y aurait même plus de cotons-tige).

      J'aime

      1. coquelibio dit :

        Merci pour cette longue réponse ! Ici, s’il y a du fromage le pain n’a pas trop le temps de devenir immangeable 😀
        Pour l’hygiène, j’ai prévu de tester le fait maison dans les prochaines semaines, quand mes produits classiques se termineront !

        J'aime

  5. Magalie dit :

    Est-ce que j’ose dire que j’ai envie d’attribuer le ArticleLePlusDroleAward à cet article ?
    Merci pour tes partages et ton style. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s