Déménagement et zéro déchet : l’équation complexe

Autant vous le dire : à l’école, j’ai détesté les probas. Moi, en mode « chat de Schrödinger », je maintenais qu’on ne pouvait pas savoir si on avait bien deux chaussettes blanches dans la main tant qu’on n’avait pas allumé la lumière*. Mon prof de maths en avait un peu marre de moi je crois.

colereMon prof de maths de terminale quand je disais « t’façons j’ai que des chaussettes noires ! »

Bon, et aussi parfois je tombais complètement à côté de la plaque. Que voulez-vous, j’ai une logique, mais elle n’est pas mathématique (sisi c’est possible).

*Exercice assez courant en probas : j’ai X chaussettes dans mon tiroir, Y sont blanches et Z sont noires ; la lumière est éteinte. Si j’en prends deux au pif, quelle est la probabilité pour que j’aie deux chaussettes de la même couleur ? Vous avez cinq secondes.

Du coup, quand j’ai commencé à planifier mon déménagement, je me suis retrouvée face à un problème presque mathématique. Parce que les déménagements, en termes de déchets et de pollution, ça se pose là. Les cartons, le scotch, le papier bulle, le camion, etc etc.
C’est pas très écofrugal tout ça.
Comment allier déménagement express et zéro déchet ? Quelle est la probabilité pour que mon déménagement génère zéro déchet (ou quatorze kilos de poubelles) ?

Ça n’a pas été de la tarte, et même si on a réussi à limiter la casse, il y a encore une belle marge de progrès.

Je vous présente donc les grandes lignes de notre déménagement, des cartons à l’agencement des meubles, avec quelques petits conseils en chemin -sait-on jamais, si ça peut vous être utile !


  • 1 – Trier, trier, trier

Ça paraît évident et simple, dit comme ça. Un déménagement, c’est une super occasion de trier ses affaires, pour ne pas empaqueter ce dont on ne se sert jamais.
Mais si, vous savez, ce wok énorme qui n’a jamais servi en trois ans, ou cette très jolie robe qui malheureusement est d’une couleur qui me fait ressembler à Shrek.
Aucun intérêt d’encombrer des cartons avec ces objets là !

pivotOu comme le canapé qui ne passe pas dans l’escalier, ou le matelas qui ne passe pas dans la porte …

Alors on trie. On a donné par mal de choses à Emmaüs (oui oui, même après avoir fait deux Minsgames en un an, on a encore trouvé des trucs à donner !)

Plusieurs avantages au fait de trier AVANT de déménager (et pas au moment on déballe les cartons) et d’avoir moins d’objets à emmener :

  • C’est moins long pour faire les cartons
  • On a besoin de moins de cartons
  • On a donc moins de cartons à porter
  • On s’allège la tâche de déballage et de recasage de nos affaires dans le nouveau logement (nous on a fini dans un appart un peu plus petit, donc c’était vital)

Si vous êtes habitué aux déménagements, vous finirez par repérer des objets qu’on emmène de maison en maison, d’appartement en appartement, sans jamais vraiment s’en servir ou même les aimer.
Ces objets-là, ils peuvent peut-être servir à quelqu’un d’autre ! Là, c’est la fête à Emmaüs (ou autres ressourceries), Le Bon Coin, Donnons.org, Geev …

Pour ce qui n’était pas en état d’être donné/vendu, on a fait très attention à la manière de s’en débarrasser. Recyclage de ce qui l’est, mise aux encombrants (si vous êtes à Paris, la Mairie de Paris vient gratuitement enlever vos encombrants devant chez vous), médicaments à la pharmacie …
Bref, on a bien trié pour ne pas tout balancer dans une poubelle et aller polluer les sols pendant cinq cent ans juste parce qu’on a eu la flemme d’emmener trois piles au supermarché du coin.

flemmeMoi qui il faudrait que je descende le verre au container.

Plus d’infos sur le (bon) recyclage dans cet article !


  • 2- Les cartons

Pour une solution plus écolo, on peut utiliser des caisses rigides réutilisables. Perso, je n’en ai pas trouvé -ou, plus précisément, je n’ai pas cherché suffisamment en amont (SHAME)

honteUn CARTON de la honte, quelle ironie.

Alors je me suis rabattue sur des cartons de récup : j’ai trouvé sur Donnons.org une personne qui venait justement de déménager et qui donnait plein de cartons de déménagement, tous en super état et même quelques-uns qui n’avaient pas servi.

Récupérer des cartons, ça permet d’éviter d’aller chez Casto racheter des cartons neufs (prélèvement sur les ressources naturelles, toussa). C’est donc un peu plus écolo !

Ensuite, pour fermer les cartons, on n’a pas été chercher très loin : on a utilisé le bon vieux scotch. Paraît que certains utilisent de la ficelle, mais je n’aurais pas su que faire de la ficelle après.
On a utilisé du scotch marron normal (qui nous restait), et sinon du scotch papier. On a par contre essayé d’en limiter l’usage : exit les triples couches de scotch sur un même carton, c’est un carton et non un gros rôti !

On peut aussi utiliser autre chose que des cartons, notamment pour les « restes » (les trucs qui traînent quand t’as fermé tous tes cartons) : des sacs de course, des valises pour les vêtements (ça me paraît tellement logique de déménager les fringues dans des valises, mais bon je le dis quand même), etc.


  • 3- Faire ses cartons

Bon, je vous le dis tout de suite : je suis pas douée par faire des cartons. Mon copain non plus d’ailleurs (désolée je te jette dans la gueule du loup). Moi je sais pas ranger les trucs dedans de manière optimale, lui il mélange plein d’objets différents et étiquette mal. En gros on est des boulets du carton.

Donc je pense qu’on aurait pu utiliser moins de caisses au final, mais c’est trop tard maintenant, laissez-moi !

Bref, pour faire nos cartons on n’a quasiment pas utilisé de papier bulle ni de l’espèce de film en mousse (je sais pas si vous voyez de quoi je parle). Le peu qu’on a utilisé, on l’a récupéré en même temps que les cartons sur Donnons.org. Genre pour protéger l’écran d’ordinateur.

« Mais alors« , vous dites-vous, « comment as-tu déménagé ta vaisselle ?« . Et bien, même si vous ne vous posez pas la question, je vais vous le dire (parce que j’ai envie).

On a fait d’une pierre deux coups ! J’ai utilisé nos torchons, serviettes de bain, et autre linge de maison, pour emballer les choses fragiles.
Par exemple, pour un carton de vaisselle, je mettais au fond du carton un plaid, des assiettes avec entre chaque, un petit chiffon (j’en ai pas mal, vu qu’on n’utilise plus d’essuie-tout à la maison), et j’ai tout calé avec des torchons.

Comme ça, la vaisselle est transportée et protégée, et mon linge est transporté en même temps sans squatter un carton de plus.
On n’avait pas beaucoup de trajet, donc je ne sais pas ce que ça donnerait sur de longues distances, mais on n’a eu absolument aucune casse dans ce déménagement !


  • 4- Le transport

Mon déménagement était assez simple, parce qu’on a juste changé de numéro dans la même rue, à environ 5mn à pieds.
Sauf qu’il fallait quand même se trimballer l’électroménager, le canapé, le lit, les cartons, traverser les deux boulevards, la grande place, monter et descendre des trottoirs, passer une zone de travaux … Bref, pas la joie !

Mais ça paraissait dommage de louer un camion pour faire 500 mètres. Et puis, on voulait aussi en profiter pour valoriser une initiative sympa.
Alors j’ai tapé « déménagement écolo paris » sur Ecosia, et je suis tombée sur un article parlant de Carton Plein.

Alors, comment vous dire … Carton Plein a coché toutes les cases.
C’est une association qui fait des déménagements à vélo (case éco-friendly : check), en faisant travailler et en rémunérant des gens en réinclusion (case solidaire : check), et en plus l’équipe est hyper sympa (case « je déjeune avec les déménageurs parce qu’ils sont sympas » : check).

« Un déménagement à vélo ?!?« , vous entends-je vous étonner, « MER EL ET FOU«  (si t’as pas la ref : c’est par là. Bienvenue chez les geeks).
Oui oui, à vélo !
Le principe : des plateaux roulants ou des caissons sont attelés à des vélos électriques. Les déménageurs (formés exprès) chargent ensuite tout votre bazar sur les plateaux, de manière très équilibrée, sanglent le tout, et c’est parti mon kiki !

cartonpleinVoilà voilà.

C’est juste hyper impressionnant. En plus, les vélos c’est agile, alors ils peuvent passer entre les poteaux sur les bords de trottoir, etc.

Donc du coup, niveau transport, on est à zéro émission ! C’est pas mal, quand même. Et le tout avec une équipe très sympa, et qui en plus nous a rendu un super grand service (une histoire de clés que QUELQU’UN a laissées à l’intérieur avant de claquer la porte … Nan c’est pas moi c’est pas vrai, vous mentez, je nie tout en bloc).

Si ce n’est pas possible pour vous, il est néanmoins envisageable d’optimiser les déplacements en camion. Par exemple pour mon déménagement précédent, j’avais loué un 20m3 et j’avais aussi des meubles à acheter. Donc j’ai aménagé mon trajet pour tout faire en un seul voyage (achat de meubles, récupération de mes affaires et arrivée au nouvel appartement).
Pour les longues distances (+ de 500km), certains déménageurs écolos emmènent même vos affaires en train !


  • 5- Le nettoyage

Je suis locataire, et je tiens à ma caution. Donc quand on a vidé l’ancien appartement, il a fallu tout bien nettoyer pour l’état des lieux de sortie.

Déjà, j’ai dû reboucher quelques trous de cheville. Histoire de ne pas acheter un sac ou un pot d’enduit juste pour quelques trous (je ne sais pas ce que j’aurais fait de l’enduit ensuite), j’ai été quémander auprès de copains qui font des travaux chez eux. Ils m’ont refilé un peu de poudre d’enduit, j’en ai eu largement assez pour mes 6 pauvres trous.

Ensuite, il a fallu nettoyer.

Pas la peine pour autant de sortir la javel et le Cif senteur pomme des bois : j’ai tout fait aux produits biodégradables !
Pour l’essentiel, ce sont des produits dont je parle dans cet article ou dans les fiches recettes. Mais voilà en gros la liste :

  • Traces sur les murs : un chiffon humide, un petit peu de vinaigre, et bien sécher derrière. Éventuellement le côté grattant d’une éponge ou de la pierre d’argile, mais avec parcimonie car ça polit la peinture !
  • Vitres : chiffon, vinaigre blanc
  • Inox de l’évier : blanc de meudon (faire une pâte avec un peu d’eau), ou juste du vinaigre et un chiffon.
  • Plan de travail : vinaigre vinaigre vinaigre
  • Joints de carrelage un peu jaunis : j’ai fait une pâte avec du bicarbonate et quelques gouttes d’eau, j’ai appliqué et laissé agir 15mn. Ensuite j’ai frotté avec une brosse, j’ai rincé, et voilà !
  • WC : j’ai vidé l’eau, j’ai mis un peu d’acide citrique, j’ai frotté à la brosse, rincé, et c’est tout ! Pour la cuvette, elle était en bon état donc juste mon gel maison, du vinaigre sur le reste pour désinfecter.
  • Carrelage : de l’eau chaude avec un petit peu de savon noir.
  • Parquet : bien dépoussiéré à l’aspirateur, puis une serpillère légèrement humide.
  • Baignoire et lavabo : du vinaiiigre encore et toujours !

Mon ancien appartement était donc propre, sans pour autant dégager des vapeurs nucléaires de produits chimiques !


  • 6- Faire marcher la seconde main

Après, il y a aussi l’aspect ameublement. Quand on déménage, on a toujours la problématique du meuble qui était parfait dans l’ancien appartement mais qui fait moche dans le nouveau. Alors faut changer, se débarrasser d’anciens trucs et en acquérir de nouveaux.

J’essaie, au maximum, d’acheter d’occasion. Et de vendre ou donner dans le circuit de seconde main, aussi, évidemment. On a donné/vendu une armoire, une tête de lit, des chaises, une table, un meuble de lavabo, etc etc.

Pour le moment, on a aussi racheté d’occasion un meuble à chaussures et une chaise de bureau.

Par contre on a acheté une petite armoire neuve (tant pis pour le défi Rien de Neuf), parce que pour les gros meubles, on est en galère car on n’a pas de voiture. On ne peut donc pas se déplacer « à la carte » pour récupérer des trucs d’occasion : j’ai emprunté la voiture de ma mère une journée et on a fait tout ce qu’on avait à faire en achats neufs le même jour.
Mais si, pour des plus petits meubles, on peut limiter le prélèvement sur les ressources naturelles, c’est déjà pas mal !


En bref, notre déménagement n’est pas du tout un modèle d’écologie. Cependant on a fait quelques efforts pour limiter notre impact -on aurait pu faire mieux en anticipant davantage, mais on aurait aussi pu faire bien pire.

Quelques ressources plus poussées sur le sujet :