Voyager zéro déchet et minimaliste – La trousse de toilette

Je pars en vacances dans quelques jours ! Inutile de dire que j’ai très très hâte.

On a la chance de partir trois semaines (c’est nos vacances d’été avancées, en fait).
Trois semaines, mais avec peu de bagages : un sac à dos de 60L chacun, vêtements, équipement et produits d’hygiène inclus. Chaque objet que j’emmène, je devrai donc le porter.
Sachant qu’il y a très peu de temps, j’étais incapable de partir en weekend sans prendre la moitié de ma maison avec moi, à base du sempiternel « On sait jamais ». Un défi à relever, donc !

valise_minimaliste« Oui je sais qu’on va à Chambéry en décembre, mais on sait jamais, si on peut faire de la plongée ? »

Du coup, je me suis dit qu’un ou deux petits articles sur ce que j’emmène ou non en voyage pourrait être utile -évidemment, ça se décline sans problème à des destinations moins éloignées !

On commence par la trousse de toilette 🙂 Notez bien que je n’ai pas prévu de me maquiller pendant ces trois semaines, et que la trousse à pharmacie sera traitée séparément ! En voiture Simone ! (ou pas Simone si ce n’est pas votre prénom)

Ici, la 2e partie !

NB : Je ne reparlerai pas de l’impact très négatif de l’avion (plus d’infos ici ou ) car ce n’est pas le sujet de cet article 🙂

Temps de lecture : 4 minutes


  • Une trousse de toilette simple mais complète pour voyager

Je suis partie du principe que ce n’est pas en crapahutant sur Java que j’aurai besoin de chacun de mes produits. Donc j’ai essayé de limiter ce que j’emmène au strict nécessaire -selon mes standards à moi, évidemment ils peuvent varier selon les gens !

Par exemple, pas de maquillage, donc pas besoin de démaquillant (quoique l’huile végétale aurait très bien fait l’affaire).

En gros, voilà ce que j’emmène :

contenuTout ça ?!?

Vu comme ça, ça a l’air énorme, mais je promets que tout tient dans une petite trousse de 23cm de large sur 14cm de haut, serviettes lavables incluses.

Dans ma trousse de toilette, on trouvera donc :

  • Un shampoing solide et sa pochette imperméable

Ce shampoing (Pachamamaï) servira autant à mon copain qu’à moi. Il est tout petit (c’est un galet d’environ 8cm de long), il dure super longtemps aussi -il m’en restera plus des trois-quarts en rentrant.
La pochette est très pratique, je l’ai achetée sur Présent Durable. Elle évite de prendre une boîte, qui prend plus de place, tout en évitant au shampoing éventuellement humide de mouiller le reste de la trousse.
Plus d’infos sur l’article dédié aux cheveux !

  • Un morceau de savon de Marseille et sa pochette imperméable

Il sera utilisé par mon copain et moi (savon commun !). Avec ce morceau, je suis super large pour trois semaines. Il servira aussi à laver quelques vêtements si besoin (en-dehors des laveries).
Ce savon vient de la savonnerie du Fer à Cheval. J’avais acheté une barre de 2kg il y a plus d’un an, et il m’en reste encore plein (alors que je l’utilise pour me laver, pour faire ma lessive et laver ma vaisselle) : économique !
Là aussi, petite pochette imperméable bien pratique.

solidesDe très rares variétés de cailloux … Ah non, de cosmétiques solides.

  • Des cotons lavables

Même si je ne me maquillerai pas, c’est toujours utile d’emmener quelques cotons lavables (pour se débarbouiller, par exemple).
Pour trois semaines, j’emmène 6 cotons. C’est large, car je les lave tout de suite après utilisation.
Ceux-là viennent de petits créateurs dont, malheureusement, le nom m’échappe.
Je les emmène dans une pochette achetée chez Doux Comme Du Coton, qui ferme et permet de les protéger.

cotonsEn plus c’est trop joliiiii !!! (Insérez ici un cri aigu et hystérique)

  • Un rasoir (jetable !)

OH MON DIEU UN TRUC JETABLE !!!!!

scaredOhé on se calme hein !

Oui oui, il s’agit d’un reste de stock que j’avais avant de passer au zéro déchet.
L’épilation et moi, ça fait deux (je suis super feignasse ET douillette), à la cire je mets deux heures à faire deux jambes (sans blague), et je n’ai pas d’épilateur. Alors on fait avec les moyens du bord !

  • Une huile végétale et du gel d’aloe vera

Le basique pour hydrater la peau, du visage comme du corps.
Je prends une huile de jojoba, légère sur la peau (même les peaux un peu grasses comme la mienne). Et le gel d’aloe vera, un grand classique pour hydrater et rafraîchir !
Bon, le petit flacon est presque vide mais je le remplirai avant de partir.

J’utilise ce mélange depuis longtemps maintenant, ça marche bien ! (Lire ici)

hv aloeLe petit mix qui marche pour tout.

  • Des huiles essentielles basiques

Quelques HE de base pour les petits maux du quotidien.
ATTENTION renseignez-vous bien avant d’utiliser des huiles essentielles : ce ne sont pas des parfums, mais des produits très puissants qui peuvent être dangereux si mal utilisés !
En faire un usage prudent et limité 🙂
Là, je n’emmène que des huiles que je connais bien, que je sais utiliser sans risque et qui conviennent à l’usage que je veux en faire.
Mes huiles viennent en majorité de la Compagnie des Sens, et de Pranarom.

J’emmène :

– de la menthe poivrée notamment pour les maux de tête, la chaleur, les nausées.
– du tea tree pour les petits bobos, les boutons, tout ce qui aura besoin d’un antibactérien
– du basilic pour les maux de ventre et les troubles digestifs
– de la lavande aspic pour les piqûres, les démangeaisons
– de la gaulthérie odorante pour mon petit corps en kit (maux de genoux, de lombaires, courbatures …)

he

  • Une brosse à dents et un dentifrice solide

Dentifrice commun avec mon copain. On utilise ce dentifrice (Pachamamaï) tous les jours, il est très pratique pour voyager car tout petit et il dure très longtemps !

dentifriceLe petit bout de cheveux sur la photo, c’est cadeau.

  • Un déodorant solide

Il vient de chez Lamazuna. Super pratique pour voyager grâce à sa petite taille (environ 3cm de haut).

  • Un oriculi

(Je crois qu’il n’est pas sur la photo) (ou alors il s’est perdu en route)
Le mien vient de chez Lamazuna. Il remplace les cotons-tiges pour se nettoyer les oreilles. Zéro déchet, certes, mais aussi un gain de place incroyable puisque j’emmène un seul bâtonnet au lieu d’un paquet de cotons-tiges jetables !

  • Une brosse pliable

À la place de ma brosse en bois (que j’adore mais pas pratique en sac à dos), j’emmène une petite brosse pliable, avec miroir intégré.

  • Un baume à lèvres

Il est fait maison, avec ma recette que vous pouvez trouver ici. Pour cette formule, j’ai mis 1g de cire en plus pour que le baume résiste un peu mieux à la fonte (avec la chaleur indonésienne).

  • Des serviettes lavables et ma cup

On part 3 semaines, donc j’aurai forcément la visite de mes règles. En prévision, j’emmène des serviettes lavables et ma cup (lire l’article ici).
C’est ce qui prend le plus de place dans ma trousse !

contenu - Copie


  • Dans le bagage à main

Je vais faire un long voyage en avion. Dans ces conditions, j’aime bien emmener quelques affaires en bagage à main pour pouvoir me rafraîchir si besoin, quand t’as bien macéré sur place pendant des heures et des heures d’avion et que tu rêves juste de te jeter sous une cascade.

Et c’est là que le zéro déchet est super pratique : tous les produits solides passent sans aucun problème en cabine.
Donc je me suis préparé une mini-trousse que je glisserai dans mon bagage à main ! Tout tient dans une petite pochette (Doux comme du Coton).

cabine

Il y aura donc dans cette petite pochette :

– Mon dentifrice et ma brosse à dents
– Ma brosse pliable
– Mon baume à lèvres
– Un coton lavable
– Mon déo solide et un morceau de savon (dans la petite pochette écrue)
– Trois huiles essentielles basiques (menthe poivrée, tea tree, lavande aspic), dans une petite pochette spéciale que mon copain m’a offerte (je les mettrai dans un sachet transparent, pour passer la sécurité).

pochette he


  • Une trousse de voyage réduite = peu d’espace occupé

Au final, ma trousse de toilette + ma pochette « cabine » prennent très peu de place. J’ai mis une montre sur la photo comme point de comparaison !

trousse finaleSi mon « moi » du passé voyait ça, il tomberait dans les pommes.

Tout ça, c’est pour trois semaines de voyage, sans racheter d’autres choses sur place (ni cotons, ni protections hygiéniques, ni dentifrice, ni savon …).
Il y a certainement moyen de faire moins, mais je trouve qu’on n’est pas mal !

Est-ce que vous avez d’autres idées pour réduire ou améliorer tout ça ?


Dans le prochain article, je dépiauterai le contenu de mon sac à dos (vêtements, équipement et trousse à pharmacie) pour voir si je peux réduire le nombre d’objets emmenés !

En attendant, je replonge dans les cartons, puisque je suis -aussi et en même temps- en plein déménagement. Mon appartement, on dirait un champ de bataille mixé avec un labyrinthe, c’est Broussette qui est contente … Moi, un peu moins !